15ème Rallye du Gard Historique 2017 – 30 septembre et 1er octobre – Bessèges, Gard

Trois équipages du Team des balcons sont engagés plus nos amis Romeo et Juliette. Nous arrivons ensemble à 14 heures 30 à Bessèges, comme si nous l’avions prévu. Nous laissons la Porsche et la remorque sur le parking et nous continuons sur Montpellier pour acheter une tente pour le club. Nous sommes de retour vers 19 heures 30 juste le temps de faire les vérifs techniques et l’administratif. Louis qui est arrivé en milieu d’après midi et Michel montent la tente pendant ce temps, nous pouvons l’utiliser pour le repas du soir. Michel et Nicolas rejoignent Bessèges vers 21 heures nous avons les N° 7.8.9 Michel et Marie-Josée le 40.

Jean Carret et Maguy Colly – Porsche 911 (1973)

Samedi matin
Étalonnage, mise en parc fermé, briefing et 10heures 30, départ de la première voiture pour Méjannes le Clap. Au programme deux ZR dont une où les temps sont communiqués instantanément. Michel et Nicolas passent à zéro, nous à 5/10 et Louis à 1 seconde. Le repas en plein air sous les arbres du Centre de Loisirs est appréciable et de bonne facture.

Samedi Après midi
Nous repartons sous la pluie, très légère, pour 3 étapes et 13 ZR. Les choses vont bien pour nos quatre équipages jusqu’à la ZR 7. Départ en multi-moyennes et ensuite à plus ou moins 10 kilomètres nous entrons dans le village de FRIGOULET, au panneau d’entrée nous passons à 30km/h et au panneau de Sortie nous passons à 46 km/h. Normalement nous gérons pas trop mal les multi-moyennes et les changements de moyennes. Eh bien là ! tout faux. Je ne sais pas où mais nous prenons 81 points , Louis et Marie-Pierre 102 mais ils ont l’explication et Michel et Nicolas sont à 15 pas mal pour ne pas dire très bien. Les ZR sont relativement courtes de 6 à 14 kilomètres avec deux ou trois changements de moyennes bref tout parait simple et nous prenons des pénalités. Michel et Nicolas sont bien entre la seconde et cinquième place mais avec une ou deux secondes entre les six ou sept premiers, Marie-Pierre et Louis sont comme nous entre la 12 et 18 positions. Michel et Marie-Josée sont dans le milieu du classement et la ZR7 a fait des dégâts dans notre groupe. Au départ de l’étape 4 tout reste jouable pour la 944 mais un coup du sort les mettra plus ou moins hors course : dans la ZR 14 le transpondeur se décroche donc pas de temps dans les ZR 14 et 15 et une chute de 32 places au classement.

Louis et Marie-Pierre Momot – Simca Rallye 2 (1976)

Dimanche matin
Après le coup du sort de la veille il ne reste plus à aucun d’entre nous la moindre chance de bien figurer au classement. GO pour deux étapes 7 ZR avec une pause à la Grotte de la Cocalière. Nouvelle subtilité de l’organisateur au départ de la ZR 16 : pas de moyenne et comme indication “moyenne libre”, chacun y va de son interprétation. Certains rentrent 44 d’autre 45 ou 36. Nous ne connaissons pas la route et ne savons rien de la configuration ( si nous aurons des villages, des épingles, des routes défoncées ou des lignes droites) Nous discutons pensant à un piège, je fais le choix de ne pas mettre de moyenne et rouler à ma main en respectant parfaitement les règles de sécurité avec une marge inférieure de 10% sur les indications du code de la route. Pour les autres ZR, rien de particulier. À la pause chacun explique son choix de moyenne mais personne n’a la solution. Nous partons dans la dernière étape et vingtième ZR sans indication ; là nous avons la réponse  « prendre la moyenne de la ZR 16 » nous sommes sur le même parcours. Les équipages qui ont choisi de mettre une moyenne pas de problème mais pour nous rouler 7 kilomètres à l’identique ????….Réponse à la fin, nous rentrons sans encombre et le soleil est de retour.

Michel et Nicolas Carret – Porsche 944 (1983)

Conclusions
Le repas et la communication des résultats sont comme d’habitude de très bonne qualité, nous n’avons pas été bons, nous devons nous en prendre à nous-même, ou, à la vue du podium, nous poser les bonnes questions. Le Team des Malfaits rafle les deux premières places, chapeau bas aux filles qui montent sur la plus haute marche et les jeunes du Team ASISAA sont troisièmes …  Eh oui ! que des jeunes. Après vérification si le transpondeur n’était pas tombé, Michel et Nicolas pouvaient prétendre à une place sur l’une des trois marches mais avec des SI …  et Nicolas est dans les mêmes âges que tous les récipiendaires. Encore un beau Rallye du Gard, une équipe au top, pour les routes bien mais je préfère la « montagne » et surtout nous n’avons pratiquement pas eu de pluie.

En 2018 pourquoi pas un grand soleil ?

Merci à toute l’équipe « CEZE AUTO RETRO »

Les photos sont signées Christian Calori.

Retrouvez son reportage-photo complet sur VHC PASSION

Liste des engagés

Engages

Classement Régularité

Classement

Classement Navigation

Classement Navigation