7ème Rallye Historique du Loir et Cher – 22 et 23 septembre 2018 – Contres, Loir et Cher

Compte-rendu de Maguy et Jean

Trois équipages du Team des balcons sont engagés : Louis et Marie-Pierre sur la Rallye 2, Michel et Annabelle avec la 944 et nous avec la 911. Le rallye part de CONTRES qui est la plaque tournante de la manifestation. Nous arrivons le vendredi après midi, Louis a eu quelques soucis sur le parcours : deux crevaisons sur le camping-car, et nous sommes à 400km de nos bases. A 17 heures nous ferons l’étalonnage, nous sommes prêts pour le lendemain. Le loir et Cher est un rallye de navigation, aucune régularité, uniquement basé sur la capacité de l’équipage à éviter et interpréter les pièges du road-book. Michel et Annabelle sont comme nous en catégorie Expert. Louis et Marie-Pierre sont en GT , un peu plus simple, enfin pas les mêmes pièges mais bien compliqué quand même.

Samedi

Nous partons en début d’après midi le temps est maussade, il ne pleut pas c’est déjà bien. Nous avons une série de cases sans n° à mettre dans le bon ordre et ensuite un fléché binaire inversé avec une interruption. La reprise devait être effective après deux dos-d’âne. Une route est juste avant, je la compte et là tout faux nous y passerons beaucoup trop de temps avant de comprendre. Nous pointons avec tous les CP et 12 minutes de retard. Michel et Annabelle pointent à la bonne heure et avec tous les CP, Louis ont également fait une ou deux bêtises.
L’étape suivante nous avons : un tracé avec des directions à la boussole et des cases inversées, des cases miroir. Nous pensions nous en être bien sortis et pointons à l’heure…Mais 500 ou 600m avant l’arrivée au CH nous doublons 4 ou 5 voitures arrêtées, nous doublons en pensant qu’ils attendaient l’heure pour ne pas pointer en avance au CH. Au SUPER U de CONTRES, lieu de l’étape, nous apprenons qu’il y avait un CP Pince et que la pince était bloquée et comme si cela ne suffisait pas il y avait un CP juste avant le CH en entrant sur le parking. Au final deux CP, l’addition est lourde c’est le jeu. Les deux autres équipages du team louperont également le CP d’entrée de parc.
Pour finir la journée une carte à tracer sans tourner à droite, suivi d’un fléché allemand et autres festivités. La carte ne matérialisait pas exactement le terrain nous ne sommes pas tombés dans le piège une case fantôme dans le fléché allemand nous a fait perdre un peu de temps. Nous avons tous les CP et 3 minutes de retard. Michel et Annabelle ont galéré dans la carte ils laissent deux CP, ils sont allés directement au départ du fléché Allemand.

Dimanche matin

Nous avons un peu de pluie le dimanche matin, le traceur n’est pas le même donc la philosophie change, pour nous tout va bien, nous perdons beaucoup de temps pour tracer une carte où nous devions reporter des intersections qui nous étaient communiquées. A la fin du traçage il me restait un angle pas utilisé, nous décidons de faire le parcours en pensant le trouver sur le terrain, je n’ai pas compris surtout que nous avions juste et après nous loupons un fléché complet dans un rond point après avoir bien vu les cases inversées et un CP de plus et beaucoup de retard au CH. La seconde étape avec une carte à tracer par le chemin le plus long et une autre complexe entre deux ou trois maisons et un CP humain au milieu, nous nous en sortons pas trop mal. A l’arrivée ils nous manquent deux CP (un sur le fléché complet et l’autre je ne le trouve pas, même avec le corrigé). Michel manque les deux fléchés complets donc deux CP lui aussi et un peu de retard. Louis et Marie-Pierre qui avaient un road-book autre n’étant pas dans la même catégorie, ont eu pas mal de pénalités je ne sais pas où.

Conclusion

Un beau Rallye, il faut aimer se gratter la tête et chercher le détail. Michel et Annabelle ont plus de pénalités avec les CP (un de plus) et moins avec le temps et légèrement moins au total mais lorsque le coef d’âge s’applique nous passons devant. Nous terminons dans le milieu du classement, un peu en colère après nous pour les deux CP du samedi après midi, nous ne pratiquons pas la navigation et les spécialistes étaient là.
Une chose est sûre nous reviendrons. L’ambiance est conviviale et l’organisation sympathique.

Merci à toute l’équipe « Ecurie 41 »

Liste engages

Classement final

 

Les 9ème Routes du Vexin Classic – 20 et 21 mai 2017 – Savignies (Oise)

             Routes du Vexin  2017

   Compte-rendu de Maguy et Jean                              

Troisième participation mais première en catégorie Expert lorsque l’on connait la réputation de l’épreuve.il ne reste plus grand-chose à ajouter. Au programme de la navigation, des cartes, du fléchés allemand et de nombreuses subtilités comme les cases fantômes ou le rester dans l’axe, le tout complété par 50 kilomètres de régul avec navigation de nuit.

Nous arrivons le vendredi en fin d’après midi à Salvignies, un  très beau complexe accueille la manifestation, un parking clos un peu en dehors de la bourgade. Un très beau plateau plusieurs équipages belges, suisses ne manquent pas le « Vexin ». Le samedi matin nous sommes les premiers aux vérif.,  normal le camping car est stationné juste en face de l’entrée du parc, nous retrouvons nos amis Christine et Philippe, Bernard et son fils Alexandre, Bernard et Roland et Jean Charles et madame avec une magnifique mini pour qui ce sera la première participation, ils sont engagés en découverte. A 14 heures départ de la première voiture : nous sommes 71 engagés à partir de minute en minute, le soleil est au rendez-vous mais les orages menacent. Deux pièges sur le premier secteur et nous tombons dedans, nous pointons à l’heure nous sommes globalement satisfaits. La suite sera dans l’identique : une carte muette nous fera perdre beaucoup de temps (nous avions mal estimé le départ), un panneau interdit au plus de 3t5  pas du bon coté de l’intersection, une carte avec prendre le chemin  le plus long nous le prenons, seulement le détour n’est pas indiqué sur la carte donc ne compte pas et un CP en trop et pour finir deux CP bien notés sur le road book et pas relevés sur la feuille de route (dans les secteurs de navigation difficiles nous notons les CP sur le road book et les validons lorsque nous sommes sûrs)

A notre grande surprise la nuit n’a pas été trop dure, les routes étaient belles, deux moyennes 30 dans les villages et 60 en dehors. Nous avons tous les CP ? grâce à la rampe led, je sais que certains pensent que ceci n’a rien à faire sur des voitures dites historiques, sans cette équipement pour moi impossible de faire la nuit je n’ai plus la vision de mes vingt ans, pour compenser il faudrait monter un gros alternateur et une rampe d’oscar avec des ampoules de 100W. Dans un village, nous bifurquons 8 mètres après le panneau d’entrée, le panneau de sortie était en face juste avant le carrefour donc vitesse 60 je ne l’ai pas vu, nous avons roulé presque un kilomètre à 30 km/heure avant de comprendre et en plus nous étions complètement décalés et nous prenons quelques pénalités mais pas trop.

Le dimanche matin sera dans la continuité : un resté dans l’axe pas vu, une flèche de sens obligatoire ronde pas vue, une carré nous tendait les bras et des CP mal relevés, difficile de faire plus mal. Bref le Vexin reste le Vexin : il faut un équipage au top, ce n’était pas notre cas. L’organisation reste parfaite les road-books, les corrigés sont précis, les repas de qualité et une ambiance conviviale malgré le niveau de la compétition.

 

Vous trouverez ci-joint le compte-rendu officiel de ces 9ème Routes, où un équipage des Balcons était engagé, ainsi que les classements dans les 3 catégories : Expert – GT – Découverte

http://www.newsclassicracing.com/Les-9e-Routes-du-Vexin-Classic,8565

Classements_complets_RDV17