16ème Pays de Lozère Historique – 17 et 18 juin 2017 – Aumont Aubrac, Lozère

Pays de Lozère Historique 2017 – Tir groupé pour le Team des Balcons

Compte-rendu de Jean et Maguy

Nous étions cinq équipages à faire le déplacement en Lozère : Louis et Marie Pierre, Gérard et Pierre, Michel et Nicolas, Robert et Florence (avec Véronique pour les photos) et nous-même, Jean et Maguy. Pour nous, une des plus belles épreuves, à ne pas manquer, nous bloquons la date d’une année sur l’autre où nous retrouvons beaucoup de copains.

Nous arrivons le vendredi avant midi à Aumont-Aubrac avec Louis et Marie-Pierre et Romeo et Juliette rencontrés sur la route au marché de Saugues.

Le temps de mettre les camping-cars en place et de sortir les bannes pour avoir de l’ombre – nous sommes à plus de 1000m mais il fait très chaud – et nous pouvons manger. A la fin du repas, nos amis arrivent les uns après les autres. Le temps de parler de tout et de rien mais surtout de voitures anciennes et l’heure des vérif arrive. Pour le Team et nos amis nous avions réservé le resto à Fau-de-Peyre – encore un moment de convivialité particulièrement apprécié et oui demain matin les choses sérieuses commencent.


Le samedi matin : mise en parc des 74 voitures, briefing, départ pour l’étalonnage de 30 secondes en 30 secondes et départ de la première étape de minute en minute : 3 ZR au programme, la 1 pour le fun et les deux autres comptent. Les cinq voitures du Team sont groupées : n°18 la 944, n°19 la 1000, n°20 la Lancia et 21 et 22 les 911 (nous partons les derniers du groupe). L’arrivée est à Montrodat pour prendre le repas de midi. Tout se passe bien pour toute l’équipe sauf pour nous : une erreur de navigation entre la ZR2 et la ZR3 nous fait perdre du temps. Nous partons décalés mais avec 3 ou 4 secondes d’erreur plus un CP manquant !!!! Les pénalités ne sont pas affichées, après le repas nous partons pour le départ de l’étape n°2 à Marvejol distant de 5 kilomètres.


L’étape deux, direction la Canourgue, très difficile pour nos voitures d’une autre époque et pour nous aussi, le soleil « brûle », pour exemple la plaque de rallye en plastique est toute déformée par la chaleur. Nous avons 5 ZR au programme dont une en multi-moyennes. Au départ de Marvejol la Lancia refuse de démarrer : je passe mon booster à Robert. OK. Le départ de la ZR 5 signifie la fin du Rallye pour Robert et Florence, l’alternateur de la Lancia est HS et provoque des coupures dans l’alimentation électrique de la voiture.

Nous restons quatre à la fin de l’étape, nous nous ruons sur les bouteilles d’eau fraiche distribuées par l’organisation et les premiers résultats de l’étape 1 sont affichés : Michel et Nicolas sont second, toutes les autres voitures du Team sont bien sauf nous à la 39e place, normal.

En route pour l’étape 3, comptant 3 ZR avec une arrivée sur le plateau de l’Aubrac et ses paysages uniques et enfin un peu d’air et de l’ombre à la halte. Rien de particulier pour les voitures du Team, Pierre et Gérard ne sont pas très satisfaits et nous ne savons pas trop ce qui se passe dans les autres voitures. Le fait d’avoir des numéros groupés est très bien mais on reste un peu entre nous et nos amis aux numéros proches, avec 74 voitures c’est un peu logique.

Nous enchainons directement sur l’étape 4 et le retour sur Aumont-Aubrac avec une dernière ZR où les distances sont en minutes et secondes. Les participants à la Ronde des Balcons avaient pu tester le principe, à l’arrivée au Parc notre Groupe est relativement satisfait, reste à voir les temps (après l’étape 2 : la 944 troisième, la 911 de Pierre 9, la 1000 18 et nous 22). Un bon point pour nos amis Doucet avec la TVR cinquième et Vignal-Abattu premier, Romeo et Juliette sont plus loin. C’est l’heure du repas et dodo …  Rendez-vous demain matin.


Dimanche matin, moins chaud, les résultats sont affichés : Michel et Nicolas 3, Louis et Marie Pierre 8, Nous 13, Pierre et Gérard 16, ce n’est pas trop mal sans plus, reste à confirmer.

Au programme une étape avec 3 ZR dont une multi-moyennes ; la pause à St Chély-d’Apcher et une étape de navigation pour le retour à Aumont-Aubrac. En rentrant sur le parc à St Chély je pense que les classements se sont faits la veille aux vues du parcours sans trop de difficultés. Grosse erreur de ma part, Michel nous dit avoir fait une bêtise dans la multi moyennes – idem pour Didier Vignal. La famille Doucet huitième le matin n’a plus d’instruments et beaucoup pensent ne pas être bons. Bref je me suis trompé dans mon analyse, ce ne devait pas être si facile. Nous partons dans la dernière étape de navigation, un fléché allemand et c’est fini les jeux sont faits.
Le repas de clôture toujours très bien au Pays de Lozère avec le traditionnel Aligot entrecoupé des commentaires de chacun et la proclamation des résultats….

Surprise ! Gilbert commence par la fin. Aucun équipage du Team des Balcons n’a été appelé avant la dixième position : Top 10 pour tous bravo !!!. Pierre et Gérard huitième, nous cinquième, Louis et Marie-Pierre quatrième, Michel et Nicolas deuxième et en prime le Trophée du meilleur Team. L’étape du dimanche, pour en finir pas si facile, a engendré beaucoup de changements : les Ardéchois, Didier Vignal et Michel Abattu en tête presque tout le rallye tombent à la troisième place et Jean-Pierre Romestant et Sebastien Baumet montent sur la plus haute marche du Podium et plusieurs équipages ont fait des erreurs et perdent des places, tant mieux pour nous. Une pensée pour Robert et Florence qui étaient bien avant la panne et encore félicitations à toute l’équipe. À la parution des résultats nous remarquons une inversion entre Louis Marie-Pierre et nous. La 1000 était l’emblème de cette édition du PLH 2017 au grand bonheur de Louis.
Un Grand MERCI à l’équipe organisatrice et à tous les bénévoles, nous serons là en 2018.

Compte-rendu de Louis et Marie-Pierre

Super week-end en Terre de Peyre avec un temps digne d’un mois de juillet. Ça nous a changé de l’année précédente.
Tout a commencé jeudi après midi avec une pause en cours de route et une rencontre non programmé avec Romeo et Juliette au détour d’un chemin le vendredi matin . Apéro et casse croûte à midi sur le terrain jouxtant le parc fermé avec la visite de Chappy, Jean-Jo, Jean-Paul et d’autres, attirés par l’odeur du pastis!!!
Après midi consacré au farniente, aux visites des copains et plus les années passent et plus ils sont nombreux, et aux vérifications techniques et pour clore le tout repas à Fau de Peyre avec le Team des Balcons.
Le vendredi est certainement la journée que nous préférons car elle permet de voir beaucoup de monde sans stress.
Samedi matin 3 ZR avec la 1ere “gratuite” juste pour voir si tout et bon avec à l’arrivée de l’étape une visite automobile au centre d’handicapés où travaille Michel avec son stade paralympique : on apprécie notre chance !
Après un bon repas à Montrodat, départ de Marvejols pour l’étape 2 sous un soleil de plomb et 5 ZR  avec une multimoyennes.  Nous commençons  à nous faire du souci car la jauge de température grimpe à toute vitesse malgré que nous roulons avec le chauffage et la ventilation. 
Pause appréciée  à La Canourgue avec les premiers résultats : pas très brillant (19ème) souvent en avance à cause d’un mauvais calage de l’horloge.


L’étape 4 nous conduit à Nasbinals en prenant de la hauteur ce qui nous permets de perdre quelques degrés avec un petit fléché allemand.
Retour à Aumont avec 2 ZR dont la dernière sans notion de distance avec seulement un temps de passage à chaque carrefour et une vitesse.
Dimanche au vu des résultats nous sommes 8ème. 3 ZR avec une en multimoyennes et fin de régul à ST Chély avec pour le retour sur Aumont le traditionnel fléché allemand et un peu de navigation.
En conclusion une belle épreuve où le Team des Balcons classe 4 voitures dans les 8 premiers. Nous avons à déplorer l’abandon de Robert sur la Lancia suite à une panne d’alternateur et nous remportons le classement Team pour la 2eme année cheers
Un immense merci à Chappy et à son équipe qui nous ont fait un très beau cadeau en décorant les tee-shirts avec une Rallye 2 (Dimanche nous fêtions nos 40 ans de mariage mais il ne le savait pas )

Tous les classements du PLH 2017

etape1 site etape2 site etape3 site etape4 site etape5 site

Genéral Final site

Le kiosque

À lire sur News classicracing deux articles consacrés au PLH 2017

  • le compte-rendu officiel de l’Écurie Gévaudan

http://www.newsclassicracing.com/Pays-de-Lozere-Historique-2017

 

  • le point de vue de l’équipage n°38

http://www.newsclassicracing.com/Le-Pays-de-Lozere-Historique-2017,8656

  • la vidéo du PLH 2017 signée Daniel Monteil

https://youtu.be/AMrEJj02Nzg

 

La 20ème édition de la Nuit Franc-Comtoise – 29 et 30 avril 2017 – Rougemont (Doubs)

 

           Nuit Franc-Comtoise 2017

  Compte-rendu de Maguy et Jean                             

Pour nous une découverte, départ le Samedi à 10 heures de Rougemont (25)….arrivée Mélisey (70) le Dimanche à 5 heures tout ceci en 4 étapes de plus ou moins 100 kilomètres chacune et tout en régularité du début à la fin. Bref si vous aimez la régularité il faut faire la Nuit Franc-comtoise.

Nous arrivons le vendredi en fin d’après midi à Rougemont un  très beau complexe accueille la manifestation un grand parking un peu en dehors de la bourgade. Première particularité le départ et l’arrivée sont distants de 50 kilomètres, nous pensons à la nuit prochaine, nous allons nous installer à Mélisey pour êtres plus vite couchés. La nuit n’est pas notre point fort il faut être un peu maso : nous sommes venus et en plus nous avons aimé.

Le samedi matin nous ferons les 50 kilomètres de retour, à 10 heures nous sommes les premiers aux vérif et là seconde surprise : nous avons tout de suite les Road Books, étape1 : 110 kilomètres totalement en ZR et 67 changements de moyenne à calculer (un peu comme une multi-moyenne de plus de 100 kilomètres : nous avons une table avec des distances et des heures de passage nous calculons nos moyennes mais pour nous impossible de tout programmer (nous avons 30 moyennes par ZR) ; nous partirons en auto et nous passerons en manuel et les quatre étapes sont identiques. A 14 heures départ de la première voiture nous sommes 107 engagés à partir de minute en minute, le soleil est au rendez-vous ainsi que les spectateurs, on se croirait en championnat de France FFSA surtout que ces dernières années ils n’ont pas beaucoup de visiteurs. Nous arrivons à la Saline Royal  d’Arc-et-Senans, lieu riche en histoire nous sommes globalement satisfaits.

L’étape deux : nous partons décalés de une minute puis des cafouillages de temps et pour en finir nous partons avec 6 minutes sur notre heure idéale le commissaire note 5 et nous 6, le retour à Rougemont est identique à l’aller. Nous prenons le repas et départ pour la nuit, un gros morceau pour nous. Avant le départ les temps des deux premières étapes sont affichées et là catastrophe : 971 points dans la 1 et 694 dans la deux ; on se pose des questions soit on a fait des erreurs dans les calculs, pourtant nous étions bons avec les tables et nous n’avons pas fait de faute en navigation, pas une marche arrière, pas un demi tour, il faut reconnaitre que le road-book est très bien fait. Les résultats sont là et il faut se concentrer sur la nuit.

A notre grande surprise, la nuit n’a pas été trop dure, les routes étaient magnifiques dommage que ce soit la nuit, des spectateurs partout comme il y a vingt ans chez nous. Nous avons surtout apprécié la rampe de leds, je sais que certains pensent que ceci n’a rien à faire sur des voitures dites historiques, sans cet équipement pour moi impossible de faire la nuit je n’ai plus la vision de mes vingt ans ou il faut monter un gros alternateur et une rampe d’oscar avec des ampoules de 100W . A 5 heures du matin dodo bien mérité.

Il nous reste à retourner à Rougemont le dimanche matin pour le slalom et la remise des prix : ceci est l’inconvénient de ne pas dormir sur le lieu de départ. Toujours beaucoup de monde, une ambiance chaleureuse à la proclamation des résultats, nous sommes 41, la nuit a été correcte, nous sommes globalement contents et après vérification l’explication des deux contre-performances des étapes 1 et 2 s’expliquent : 900 points dans la une (la balise ne nous a pas pris) et une minute de décalage dans l’étape 2 (départ mal noté par le commissaire) 60 points par contrôles fois 10 ou 11 au final nous n’étions pas du tout ridicules mais loin de rivaliser avec Philippe Benacchio et Franck .

Vous trouverez ci-joint le compte-rendu officiel de cette épreuve, où un équipage des Balcons était engagé, ainsi que les classements

http://www.newsclassicracing.com/La-20e-edition-de-la-Nuit-Franc

NFC-2017-classement

Le site du club 2afnc ( Anciennes Automobiles Nord Franche-Comté) :

http://www.2anfc.com/

 

Les 9ème Routes du Vexin Classic – 20 et 21 mai 2017 – Savignies (Oise)

             Routes du Vexin  2017

   Compte-rendu de Maguy et Jean                              

Troisième participation mais première en catégorie Expert lorsque l’on connait la réputation de l’épreuve.il ne reste plus grand-chose à ajouter. Au programme de la navigation, des cartes, du fléchés allemand et de nombreuses subtilités comme les cases fantômes ou le rester dans l’axe, le tout complété par 50 kilomètres de régul avec navigation de nuit.

Nous arrivons le vendredi en fin d’après midi à Salvignies, un  très beau complexe accueille la manifestation, un parking clos un peu en dehors de la bourgade. Un très beau plateau plusieurs équipages belges, suisses ne manquent pas le « Vexin ». Le samedi matin nous sommes les premiers aux vérif.,  normal le camping car est stationné juste en face de l’entrée du parc, nous retrouvons nos amis Christine et Philippe, Bernard et son fils Alexandre, Bernard et Roland et Jean Charles et madame avec une magnifique mini pour qui ce sera la première participation, ils sont engagés en découverte. A 14 heures départ de la première voiture : nous sommes 71 engagés à partir de minute en minute, le soleil est au rendez-vous mais les orages menacent. Deux pièges sur le premier secteur et nous tombons dedans, nous pointons à l’heure nous sommes globalement satisfaits. La suite sera dans l’identique : une carte muette nous fera perdre beaucoup de temps (nous avions mal estimé le départ), un panneau interdit au plus de 3t5  pas du bon coté de l’intersection, une carte avec prendre le chemin  le plus long nous le prenons, seulement le détour n’est pas indiqué sur la carte donc ne compte pas et un CP en trop et pour finir deux CP bien notés sur le road book et pas relevés sur la feuille de route (dans les secteurs de navigation difficiles nous notons les CP sur le road book et les validons lorsque nous sommes sûrs)

A notre grande surprise la nuit n’a pas été trop dure, les routes étaient belles, deux moyennes 30 dans les villages et 60 en dehors. Nous avons tous les CP ? grâce à la rampe led, je sais que certains pensent que ceci n’a rien à faire sur des voitures dites historiques, sans cette équipement pour moi impossible de faire la nuit je n’ai plus la vision de mes vingt ans, pour compenser il faudrait monter un gros alternateur et une rampe d’oscar avec des ampoules de 100W. Dans un village, nous bifurquons 8 mètres après le panneau d’entrée, le panneau de sortie était en face juste avant le carrefour donc vitesse 60 je ne l’ai pas vu, nous avons roulé presque un kilomètre à 30 km/heure avant de comprendre et en plus nous étions complètement décalés et nous prenons quelques pénalités mais pas trop.

Le dimanche matin sera dans la continuité : un resté dans l’axe pas vu, une flèche de sens obligatoire ronde pas vue, une carré nous tendait les bras et des CP mal relevés, difficile de faire plus mal. Bref le Vexin reste le Vexin : il faut un équipage au top, ce n’était pas notre cas. L’organisation reste parfaite les road-books, les corrigés sont précis, les repas de qualité et une ambiance conviviale malgré le niveau de la compétition.

 

Vous trouverez ci-joint le compte-rendu officiel de ces 9ème Routes, où un équipage des Balcons était engagé, ainsi que les classements dans les 3 catégories : Expert – GT – Découverte

http://www.newsclassicracing.com/Les-9e-Routes-du-Vexin-Classic,8565

Classements_complets_RDV17

5ème Ronde Historique des Balcons – 13 et 14 mai 2017

Organisée par les Routes d’Exbrayat sous l’égide de la FFVE, la Ronde des Balcons sillonne les routes de trois départements, la Loire, la Haute-Loire et le Puy de Dôme. Comme en 2016 nous partons de St Georges Haute-Ville, et comme en 2016 nous avons le temps contre nous, la grêle s’invite à notre manifestation – moins violente que l’année précédente mais présente. Néanmoins la bonne humeur et la convivialité restent les maîtres mots de ces deux journées.
Une cinquantaine de voitures sur la ligne de départ : sept en catégorie Expert, sept en Tourisme et le gros du plateau en Régularité.

2017-05-09 Engages Ronde des Balcons.jpg

Un plateau très varié : deux voitures de 1960 la Volvo P544 de Francis et Chantal et l’inhabituelle Ford Anglia de Roger et Caroline, de nombreuses Porsche, Alpine, BMW une Audi Quattro UR et une Diane venue de Franche-Comté.

Nous avions commencé les vérifications le vendredi soir avant et pendant les grillades, de ce fait il nous restait peu de contrôles le samedi matin. Le briefing permet de rappeler les règles de sécurité, il est bien signalé que le parcours de l’après midi (200 km) n’a aucune possibilité de ravitaillement en carburant et qu’il est prudent de faire le plein avant le départ. Sur l’itinéraire nous n’avons pas un seul feu tricolore et nous ne traversons aucun gros village. Pour la catégorie Régularité pas de CP – lettre ou chiffre – mais 70 prises de temps par balises. Pour les Experts, un cocktail complet … des CH des TIP des CP mais pas de “régul”. Et la catégorie Tourisme pour découvrir la discipline.

Samedi 13 mai –  10 H 00 – Les voitures partent toutes les trente secondes pour la zone d’étalonnage de 13 kilomètres à faire une seule fois.
10 heures 30 – Les choses sérieuses commencent, départ de minute en  minute pour plus ou moins quarante kilomètres, deux zones de régularité et huit prises de temps. Dominique Tacnet et Sophie Vivier prennent le commandement en Régularité. En Expert presque tous les équipages notent tous les CP . En tourisme certains rentrent sans un CP … c’est normal, ils débutent et n’ont pas encore tout compris.
Les trois étapes de l’après midi se déroulent principalement dans le Puy de Dôme en passant par les cols de Barracuchet, les Supeyres, Chancéret et le Pas de la croix. Fin de l’étape 2 : à la pause de Valcivière, le ciel nous tombe sur la tête. Fort heureusement la municipalité met à notre disposition les infrastructures communales. Nous partons pour l’étape 3 avec les premières grosses difficultés en catégorie Expert , plusieurs équipages galèrent au pied des pistes de la station de Ski de Chalmazel. Une dégustation de Fourme de Montbrison est prévue à la pause de Sauvain, aux deux tiers du parcours. Le manque de carburant pose des problèmes à certains équipages, les routes sinueuses et étroites ajoutées aux cols ont boosté les consommations. L’étape 4 se termine avec un “fléché allemand” pour toutes les catégories, pas apprécié de tous (il ne sera certainement pas renouvelé en catégorie Régularité). Les leaders ont changé en cette fin de journée : Christine et Philippe Doucet sont en tête en Expert, Colette et Alain Grimand en Tourisme.  En Régularité la BMW 2002 TI de David Sarrazin et Guillaume Brun d’Arre s’impose suivie de la BMW de Didier Vignal et Michel Abattu.
Dimanche matin 14 mai –  le soleil est enfin au rendez-vous. Les équipages partent pour les gorges de la Loire en passant par Montarcher et retour par un « temple » du rallye régional : « Bas…St Hillaire » . L’étape 6 est un peu simple pour les Experts – nous l’avons modifiée après notre passage en CDSR : ce n’était pas une obligation car nous étions sur route ouverte mais faire cohabiter 500 marcheurs et 50 voitures sur plusieurs Kilomètres était délicat – Nous avons fait un choix, et choisir c’est décevoir. Pour le classement, aucune modification importante : les premiers restent les premiers.

A noter la belle prestation de l’Ecurie Gévaudan qui remporte le titre du meilleur Team et nos amis de Franche-Comté des 2AFNC pour la plus belle représentation.
Un grand merci à tous les bénévoles qui ont affronté les caprices de la météo. Sans eux rien ne serait possible.

Le podium :

Colette et Alain GRIMAND – Volkswagen Golf GTI – Catégorie Tourisme

Philippe et Christine DOUCET – TVR 3000 1979 – Catégorie Expert

David SARRAZIN et Guillaume BRUN D’ARRE – BMW 2002 Ti 1975 – Catégorie Régularité

Didier VIGNAL et Michel ABATTU

Les classements :

Classements 5eme Ronde Historique des Balcons

Toutes les photos de la Ronde sont visibles sur la page Facebook de Henri ALAUZEN

https://www.facebook.com/henri.alauzen

À lire aussi sur le site spécialisé de Jean-Marie Biadatti, News Classicracing :

http://www.newsclassicracing.com/La-ronde-des-balcons-2017-42

Quelques commentaires sur les forums :

Pour les 2 équipages de Cèze Auto Rétro c’était une première.
Sans parler de notre classement :  8ème pour Romestant-Beaumet
et 14ème pour Hillaire-Sébastian. (conforme à nos capacités).
Mais alors quelle épreuve !

Nous avons découvert à travers un parcours très bien équilibré
des paysages magnifiques avec des points de vue à couper le souffle
malgré le temps qui n’était pas des plus cléments le samedi,
des routes exceptionnelles avec du rapide, du serré
et toujours sur des revêtements nickel.
Et tout cela parfaitement organisé par une équipe toujours disponible.
Expérience à renouveler et surtout ceux qui ne connaissent pas.
Il faut y aller, on est sûr de se faire plaisir tout le long d’un week end.
Et je pense que tous les autres commentaires iront dans le même sens.
UN GRAND BRAVO.

Michel

+

L’Écurie Gévaudan Historique aurait pu……. mais finalement n’a pas… !
La faute, selon le cas,  à une mauvaise alimentation électrique, des batteries à plat ou à une panne sèche…..  Ça fait partie du jeu…

Le Team des Balcons a concocté une fort belle épreuve, au rythme soutenu, sur de belles routes, alternant le rapide et le serré, traversant des sites de toute beauté.  Et surtout des routes peu fréquentées (en Z.R, nous avons croisé 7 ou 8 véhicules au total, pas plus….) qui permettent à tous de participer au mieux.

Et puis cette bonne ambiance, qui a commencé le vendredi soir autour des grillades devenues incontournables et cette façon des «polos bleus» d’être toujours à l’écoute et aux petits soins de tout le monde… Bravo !

Même si la météo a fait parfois des siennes, ajoutant à la difficulté, la Ronde des Balcons 2017 s’est parfaitement déroulée dans ce formidable terrain de jeu entre Loire, Haute-Loire et Puy de Dôme.

Félicitations à toute l’équipe autour de Jean et Louis….

Nous, on reviendra. C’est sûr

Gilbert

+

2e édition de la Ronde des balcons pour Jean-Francois et moi cette année.
Nous nous attendions à retrouver une belle épreuve comme celle de l’année dernière, mais il faut avouer que là, nous en avons pris plein les yeux.
j’ai pourtant l’impression de connaître ma région mais là, je reste sur le c..
Comment faites vous pour nous trouver des parcours de cette qualité, notamment le samedi ?
Bravo à vous car cela doit vraiment représenter un travail de dingue.
Un grand bravo également à toute l’équipe qui est toujours disponible pour répondre à toutes nos questions et qui met tout en œuvre pour que l’on passe un très bon week-end même avec les conditions météo parfois compliquées.

Nous concernant, nous ne partions pas avec de grandes ambitions face aux spécialistes de la discipline mais un milieu de tableau nous aurait bien convenu.
nous n’avons hélas pas pu nous amuser comme prévu car notre cadenceur a décidé de rendre l’âme dès les premières ZR. Niveau régularité, il faudra repasser. Nous avons donc roulé tranquillou en profitant des paysages et se concentrer sur la navigation.
Malgré cela, j’ai voulu laisser le volant à Jean-Francois après la pause de Sauvain et prendre le road-book en main.
J’ai réussi à nous perdre au col de la Pelletière alors que je connais ces spéciales du rallye du Montbrisonnais pour les avoir disputé il y a quelques années. Comme quoi, on a beau connaître, si on ne regarde pas le trip, on se plante !!!  et 2000 points dans la tête.

Quoi qu’il en soit, nous avons vraiment passé un super week-end et c’est sûr nous serons là pour la prochaine édition…

Encore bravo à tous.

Pascal

4ème Tour d’Ardèche – 25 mars 2017 – Le Pouzin, Ardèche

Compte-rendu de Marie-Pierre et Louis: Notre 1er Tour d’Ardèche.

Départ du Pouzin samedi matin sous un ciel relativement clément compte tenu des prévisions météo. Les 2 premières ZR se passent sans problème. Nous attaquons la ZR 3 au départ du Cheylard sous une petite pluie qui se transforme en pluie battante pour finir en neige à l’arrivée au col de Mézilhac.
Plus on monte, plus il neige, et la “Burle”souffle. Réflexion dans la voiture: il vaut mieux avoir le n° 37 que 85.
Nous arrivons au départ de la 4ème, nous rentrons nos moyenne lorsque  Quentin Taus (organisation) arrive en sens inverse et nous demande de faire demi-tour pour redescendre par Mézilhac directement à l’arrivée à Lalevade. Dommage j’aurai bien aimé me faire plaisir et voir comment on s’en sortirait sur sur la neige.

SONY DSC

Après le repas, départ ZR 5 sur une petite route fermée à la circulation sur 1.5km à 45 de moyenne. On se fait un peu plaisir mais pas facile d’être à la bonne cadence car il nous manque un peu de puissance et surtout il ne faut pas mettre les roues sur le bas côté car l’enrobé est très épais et la marche très haute. Pas trop de problèmes sur les autres ZR hormis la 8 où un touriste nous double juste au départ et ne nous laissera pas passer (c’est le facteur” chance ” d’un rallye de régule). Une petite panne de trip à la sortie de la 9 vite réparée à la pause. Une petite hésitation dans un hameau sur la 11 et le reste sans problème.
Pour notre 1er Tour d’Ardèche nous finissons 10ème ce qui nous satisfait car il y avait beaucoup de spécialistes de ce genre d’épreuve et de plus toutes les voitures qui sont devant nous sont plus puissantes qu’une Rallye 2.
Nos copains du Team des Balcons finissent 67 ème après avoir remporté la ZR 12. Dommage qu’une erreur de parcours dans la 3 les pénalise de 240 points.

En conclusion une belle épreuve où nous avons retrouvé beaucoup de copains et avec un point très positif: les départs des ZR sans horaire de départ ce qui supprime le stress sur le routier et permet de ne pas avoir de voitures à 30″.

Classement général et compte-rendu News Classic Racing :

Classement Final

http://www.newsclassicracing.com/La-4e-edition-du-Tour-d-Ardeche-25

7ème Route de la Châtaigne Ardéchoise – 4 mars 2017 – Team Eyrieux Auto Retro, Les Ollières

Le Podium :

1er Bernard VIALAR et Quentin TAUS – Opel Kadett 1977

2ème Ludovic BINCAZ et Frédéric PAYAN – Morris Cooper S 1965

3ème Jean CARRET et Maguy COLLY – Porsche 911 1973

Et une belle dépression météo, si l’on en juge sur cette photo prise par Christian (Calori) !

SONY DSC

Compte-rendu de Maguy et Jean :

Nous sommes arrivés le Vendredi en fin d’après midi, nous passons les contrôles techniques et administratifs en premier et nous partons étalonner. Jusque là tout va bien. La nuit, le vent souffle très fort et avant le lever du jour la pluie arrive, bref nous avons tous les éléments pour un rallye compliqué, il en sera de même pour les 54 équipages engagés.
Nous avons le N° 7 nous partons dans les premiers. Avant la première ZR, dans la liaison nous nous rendons compte que l’étalonnage n’est pas bon un rapide réajustement et GO . Nous ferons de multiples corrections (-10) pendant la ZR1. A la fin nous modifions l’étalonnage qui s’avèrera le bon. Le parcours sous des trombes d’eau n’est pas très agréable ; nous sommes dans les voitures les commissaires sont sous la pluie « respect ». Nous arrivons à Saint-Pierreville pour le repas de midi.
13 heures 50 départ pour les 6 dernières ZR, je me dis que vu le temps nous devons faire attention à la tenue de route mais nous ne devrions pas trop être gênés par la circulation ; grosse erreur j’ai rarement croisé autant d’utilisateurs, Mini bus, Tracteur, 4×4 même un camping car, ceci fait partie du jeu. Les routes empruntées en ZR sont relativement étroites, beaucoup de gravier. Les moyennes sont judicieuses, par contre difficile de rependre son retard lorsque nous sommes ralentis ou arrêtés et donc les pénalités tombent.
19 heures 30 nous arrivons aux Ollières-sur-Eyrieux toujours sous la pluie. Pendant le repas les résultats sont annoncé : pour nous une troisième place presque inespérée, nous avons couru beaucoup trop après le chrono surtout dans les ZR 4 et 5, par contre aucune erreur ou hésitation en navigation. Devant nous la Kadett de Bernard Vialar et la Cooper S de Ludovic Bincaz. Le classement ne permet pas de voir où nous prenons les pénalités :  si c’est en croisant le bus, le tracteur ou derrière le 4×4 …. Rien à dire c’est le jeu. Dommage que la météo n’était pas au rendez-vous, c’est plus agréable avec le beau temps.
Michel et Annabelle sont restés bloqués longtemps avec deux ou trois voitures en croisant le camping car, plus une mauvaise manipulation de matériel, ils sont en milieu de classement, un week-end sans !!!!!!

Classement :

Classement7emeRoutedelaChataigne

 

SONY DSC
SONY DSC

5ème Édition Routes de Provence Classic – 18 et 19 février 2017 – Écurie du Verrou Rognes (Bouches-du-Rhône)

Nous avions rendez-vous à Rognes au parc des Garrigues le samedi 18 février matin : Etalonnage, montage des transpondeurs, vérif . Nous sommes 15 équipages, donc un petit plateau, mais si la quantité n’est pas au RDV la qualité est bien présente et la convivialité n’en sera que meilleure. Un briefing avec rappel des règles de sécurité, la distribution des Road-books, et à midi départ pour le Restaurant à Lambesc. Distribution du premier bon point : les repas sont de grande qualité, l’accueil et le cadre sont très sympas.

14 heures 30 retour au parc des Garrigues et départ de la première voiture : une magnifique 24CT rouge. Nous avons le N°2. Nous sommes dans le vif du sujet, nous ne connaissons pas la région donc difficile pour nous de commenter le parcours ; nous sommes entre des vergers, des vignes et des fermes ; le Road-book est précis et nous ne ferons pas d’erreur. Départ du troisième secteur : nous sommes victimes d’une crevaison lente, et là je décide de prendre la route dans l’état…..Grosse bêtise : nous finissons les 18 kilomètres sur la jante et plus de 60 points de pénalité entièrement de ma faute. Bref nous réparons et en route pour la suite.
Étape deux : une petite erreur de distance sur le Road-book , et nous avons du mal à trouver le départ de la ZR. Nous décalons notre heure et tout va bien (si seulement j’avais fait de même au départ de la ZR précédente !!!!) Les trois ZR se passent très bien, un décroché avec un CP photo(prise par l’organisation pour attester du respect de l’itinéraire) fait de gros dégâts et coûte la première place à la très belle Porsche Alméras de Bernard Figuiéres. Nous pointons à la troisième place, Michel et Nicolas sont devant suivis de Louis et Marie Pierre : un Podium 100% pour le Team des Balcons.

Le Dimanche matin on prend les mêmes et on recommence. Les Routes sont très belles et sinueuses, des cols, du roulant, des changements de direction et toujours le soleil ; bref tous les ingrédients pour que tout se passe bien. Nous ferons une bonne étape mais pas suffisante pour prendre la première place, une petite erreur de navigation de la simca 1000 Rally 2 nous permet de prendre la seconde place et le tiercé de tête reste Forézien.

Une organisation proche du parfait, un grand MERCI à Roger et Caroline ainsi qu’à Rémy, Jean Michel et Claude. Nous étions quatre équipages du Team des Balcons, Robert et Florence victimes d’un matériel de navigation défaillant n’ont fait aucune erreur de parcours (sans distance juste ceci est très bien) par contre tenir les horaires lorsque tu n’a pas la bonne distance il faudrait un miracle. Un rapide mot sur les autres concurrents et leurs belles voitures : 2 Lancia integrale, une AX sport, une BMW 325XI, Mercedes cabriolet et les 205GTI, beaucoup sont tombés dans les pièges de navigation avec des boucles dans les ZR, très bien pour nous qui sommes habitués mais ceci n’est pas le cas dans le SUD et un contrôle manqué coûtait 500 points, soit presque 9 minutes, difficiles donc même impossible à reprendre, bref c’est le jeu…..

Compte-rendu : Maguy Colly et Jean Carret

Reportage et photos de Caroline Manta Ray sur le site de l’Écurie du Verrou http://www.ecurie-du-verrou.fr/

 

8ème Rallye Historique Retro Courses, 22 octobre 2016

Compte-rendu de Louis :

Les vérifications administratives et techniques le vendredi après midi nous permettent de rencontrer quelques copains dont certains du forum VHC Passion ( Palohis, Francis 01). Elles sont suivies d’un étalonnage sérieux malgré une différence de 8.60 sur le trip pour le même parcours que l’année dernière qui après calcul était due à l’usure des pneus ou à leur pression ? De ce fait nous ne nous recalerons que rarement.

Samedi matin, après le café croissant, nous partons avec le N° 1 au grand dam de ma copilote qui préfère être au milieu du peloton. Dès la 1ère ZR il faut cravacher dur dans la montée sur St Maurice en Gourgois avec une moyenne de 49.7 où nous trouvons le brouillard , la descente sur Aurec avec des passages à 20% ne pose pas trop de problèmes.

Arrivée à Bas en Basset pour une pause café thé et gâteaux, puis nous repartons directement sur la ZR 2 – Le Vert Tiranges le Plot – qui me rappelle des souvenirs vieux de 40 ans à l’époque où le Rallye du Forez traversait le village et le fameux freinage au bas de la descente avant de tourner à droite sur le pont.
Dans la montée nous trouvons la voiture zéro qui est arrêtée et qui nous doublera par la suite ( ils avaient touché deux pierres sur la route qui avaient cassé la protection moteur de la Subaru).La ZR 3 est courte et essentiellement en descente. Dans la ZR 4 une faute de concentration de ma part nous pénalise un peu.Vient la ZR5 que je connais très bien ( ancienne spéciale du Rallye du Forez). Tout se passe bien jusqu’au pont de Bransac qui est à voie unique. Lorsque nous y arrivons une voiture est engagée affraid  Arrêt attente, je redémarre au moment où une seconde voiture s’engage, m’obligeant à faire marche arrière , à ce moment là j’ai l’impression que l’on va être pénalisé car nous repartons avec 240 m de retard et en oubliant de nous recaler du fait de la marche arrière :  Bilan 3.5 de retard à la balise qui se trouvait au sommet de la côte ( accrochée à un arbre, la seule que j’ ai vue de tout le rallye dans mon rétroviseur lol! maladie du poseur de balises!!!!!!

Arrivée au restaurant où seulement les 3 premières ZR sont affichées …  Nous sommes en tête, mais à la fin du repas, après les résultats des ZR 4 et 5 nous dégringolons à la 5ème place. Michel et Nicolas Carret sont 1er, ce qui est de bon augure pour le Team des Balcons.Nous repartons pour une autre spéciale du Rallye du Forez -Bas St Hilaire  – suivie de la course de côte de Cacharat toujours en ZR et à 48 km/h.
Je décide de rentrer dans la 1ère épingle avec 10 m d’avance mais nous en ressortons avec 30 m de retard pour rentrer dans la seconde avec 10 de retard et en ressortir avec 50 m. Heureusement la balise qui se trouvait dans la montée n’a pas marché pour le bien des petites cylindrées ! La dernière se trouvant près du sommet, ce qui nous a permis de rattraper le retard dans les grandes courbes.Les 3 autres ZR se passent sans problème hormis un peu de stress pour la dernière où je vois passer un convoi de mariés conduit par une 203, 2 minutes avant de prendre le départ. Heureusement ils devaient être pressés car nous ne les rattraperons pas.

Remise des prix dans la foulée , nous finissons 4ème à 8/10 des 2ème et 3ème exæquos, départagés par l’âge de la voiture.

Finalement ce sont nos copains ardéchois Didier VIGNAL et Eric DUPRE qui remporte cette épreuve devant Michel et Nicolas CARRET et les jurassiens Gilles MICHELET et Carole PORCHERON.

Les autres membres du Team des Balcons finissent très honorablement. Jean Claude BESSET et Gérard PERRIN sont 13ème, Pierre HABEGGER et Gérard VERDIER 15ème. Dommage que Gérard ait sauté une page du road-book en pleine ZR . Ils avaient bien démarré en remportant la 2ème ZR. Robert et Florence ROCHON sont 18ème.

Quant à nos copains lozériens, Gilbert CHAPDANIEL et Myriam MEYRAND, ils finissent 7ème après avoir remonté au classement toute la journée.

En conclusion, une belle journée avec de longues ZR, des moyennes assez hautes  qui permettent de bien rouler sur les belles routes du Forez, un repas très correct et une bonne ambiance.
Seul petit bémol, le panneau de Cacharat, lieu de changement de moyenne (mais dont la distance était notée sur le road-book ) avait disparu dans la semaine ce qui a perturbé certains.

2016rhrc42michelcarret

Michel et Nicolas CARRET, Porsche 944 (1983) montent sur la deuxième marche du podium

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Résultats du 8ème Rallye Historique Retro Courses 2016

Trophée Historique des Régions de France 2016

Compte-rendu de Maguy Colly et Jean Carret
Pour nous, 2016 aura été une très bonne année dans le Trophée Historique des Régions de France. Nous nous sommes engagés en catégorie GT pour une première participation, et nous ne pensions pas faire toutes les manches. Le Trophée compte 7 épreuves ; nous avions participé par le passé à deux épreuves : le Vexin (2 fois) et les Adhémar ( 2016 étant sa première participation au Trophée des Régions), et pour les autres épreuves c’était la grande découverte.
Ronde des Adhémar – 27 et 28 février 2016
La première épreuve de la saison au départ de Montélimar : nous roulons principalement dans la Drôme, des routes et des paysages que nous connaissons. Le démarrage est difficile : la cadence un peu élevée pour nous, peu de navigation et beaucoup de régularité. Nous ne sommes pas dans nos meilleurs jours et au final nous prenons la place de leader en catégorie GT mais ce rallye ne représente pas la philosophie du THRF.
Targa Lorraine – 9 et 10 avril 2016
Direction Nancy. Là, nous rentrons dans le vif du sujet : de la régularité avec des moyennes judicieuses, de la navigation et des pièges astucieux, des subtilités que nous découvrons. Une très bonne organisation, les concurrents habituels du THRF avec des équipages belges, suisses et luxembourgeois. Le samedi nous ferons une ou deux fautes que nous aurions dû éviter, notamment dans une zone de régularité et nous tombons dans un ou deux pièges connus des habitués du Trophée mais que nous découvrons, nous ne sommes pourtant pas ridicules. La région Lorraine est belle, la campagne offre de nombreuses possibilités – à noter un réseau routier de qualité. Le dimanche se passe très bien et nous prenons la cinquième place puis remontons sur le tapis vert à la quatrième car l’équipage arrivé troisième avec une voiture des années 90 n’est pas éligible pour le THRF. C’est ainsi que nous marquons les points de la quatrième place et nous confortons notre position.
Routes du Vexin Classic – 21 et 22 mai 2016
Le Rallye organisé par l’Écurie Guépard – avec notamment nos amis Jean Guezennec et François Dufosse – change de point de départ tous les ans. La version 2016 partait d’Estrées-Saint-Denis, à 15 kilomètres au nord de Senlis. Nous avions déjà participé à des éditions précédentes de cette épreuve qui est certainement la plus difficile des six manches, la plus redoutée des participants et la plus prisée. En moins d’un mois les 75 places sont prises (ouverture des engagements le 15 Janvier et c’est complet le 15 février). Au programme du samedi après midi, de la navigation uniquement avec des cartes tracées ou à tracer, des changements de direction à estimer … bref toutes les subtilités de la navigation. Au programme de la nuit navigation et régularité et le dimanche matin navigation mais … des routes à 10 mètres près, deux CP mais un seul est bon !!!!!! La navigation pointue mais judicieuse fait le bonheur des équipages belges. Nous sommes en dessous, une septième place correspond tout à fait à notre prestation. Bref nous prenons une bonne avance au classement du THRF et nous commençons à penser sérieusement au Trophée.
Estiv’Alpes – 25 et 26 juin 2016
C’est notre première participation et nous découvrons. Au programme : navigation et régularité le samedi, uniquement régularité dans l’étape de nuit et navigation le dimanche matin. Ceci nous convient très bien. Dans une région magnifique, avec une chaleur accablante, le rallye s’annonce agréable. Nous prenons le départ sur les bords du Lac d’Annecy direction la montagne, nous passerons par une navigation avec des décomposés qui nous fait perdre beaucoup de temps. Nous arrivons à Praz-sur-Arly pour l’étape du soir et la nuit. Un repas de qualité et nous repartons pour l’étape de nuit. Le matin, à l’affichage des résultats, nous sommes à la quatrième place, grâce à la régularité de nuit qui donne un coefficient en fonction de la place sur les pénalités de la journée (pour nous 0.7), c’est un peu compliqué, c’est une des spécificités d’Estiv’Alpes. Le dimanche matin, malgré des pièges concoctés par l’organisateur, nous ferons un sans faute, et nous rentrons, à notre grande surprise, premiers, sur la plage du Lac d’Annecy ou un repas de qualité nous attendait. Avec ce résultat, nous prenons largement la tête du classement GT du THRF et nous décidons de continuer l’aventure.
Routes du Jura – 3 et 4 septembre 2016
Nous prenons la direction de Dôle. Là encore nous découvrons. Un accueil convivial le vendredi après midi pour les contrôles techniques et administratifs sur le site du Mont Roland. Le samedi matin les 60 engagés partent du port de Dôle direction le Doubs avec des cartes, de la navigation, pas de régularité pour nous en catégorie GT. Bien que les moyennes prévues soient basses, nous avons du mal à passer dans les temps du fait de la navigation très compliquée avec beaucoup de cartes à toutes les échelles. Les paysages sont certainement très beaux, nous ne les verrons pas… De plus le système mis en place par l’organisation ne nous permet pas de reprendre notre retard et en plus nous subissons les retards pris par les voitures précédentes et nous sommes dans les dix derniers partants. Pour preuve le repas de midi qui pour les derniers concurrents sera servi à 15 heures, et là nous sentons que nous agaçons le restaurateur, nous devons manger en 20 minutes. L’après midi ne sera pas mieux, voire pire, le dernier CH de fin d’épreuve était levé lorsque nous arrivons et pourtant à notre bonne heure de passage mais avec beaucoup de retard sur les heures prévues. Le dimanche sera une copie du samedi. Pour nous une contre performance, mais une expérience quand même. Au final une 13ème place qui ne sera pas prise en compte du fait du règlement du Trophée qui prévoit un résultat à décompter.
Routes des Vosges – 21,22 et 23 octobre 2016
   routesdesvosges
Les Vosges, une des rares régions où nous n’avions jamais roulé. La station de sports d’hiver de la Bresse, proche d’Épinal, était la plaque tournante de la dernière manche, nouvellement inscrite, du THRF. L’épreuve des Routes des Frontières sera reportée en 2017. Les festivités commencent le vendredi après midi par les vérifications techniques et administratives suivies d’un prologue, facultatif, de plus ou moins 70 km mais important pour nous qui découvrons les subtilités de l’organisation. Nous avons été particulièrement mauvais le premier jour, nous ferons mieux le lendemain. Heureusement que le prologue ne compte pas dans le classement final. L’organisation est irréprochable, la restauration et l’accueil de très bonne qualité: pour nous le meilleur du THRF 2016 que nous aurons fait dans son intégralité. Le parcours était bien fait, le road-book juste. Les 60 équipages engagés sont pour une petite moitié français, les autres sont principalement belges et suisses mais aussi luxembourgeois et allemands. Nous n’avons pas déjoué certaines astuces mais globalement les choses ne se passent pas trop mal bien que nous n’ayons pas de classement hormis les cinq premiers le dimanche matin et aucun équipage Français parmi eux… Le dimanche reste dans la même optique et au final nous trouvons une voiture suisse, une belge et une italienne conduit par un luxembourgeois. Notre place nous permet de conforter notre place de leader en catégorie GT, la plupart des équipages nous précédant au classement des Routes des Vosges n’ont pas fait les autres manches du THRF.
2016thrfragnotti
Conclusion
Nous sommes particulièrement heureux de cette saison. Nous avons découvert autre chose, des personnes sympas, et des régions que nous ne connaissions pas.
La remise des prix à Époqu’Auto a été un grand moment pour nous, un peu émouvant. La présence de Jean RAGNOTTI et de nos amis nous a comblés.
2016thrfjean

classement-final-pilotes-gt-thrf-2016

classement-final-nav-gt-thrf-2016

14ème Rallye du Gard Historique, 1er et 2 octobre 2016 (Bessèges, Gard)

Compte-rendu de Jean

Félicitations à toute l’équipe organisatrice. Pour moi le meilleur cru depuis 2007 ou 2008, je ne sais plus : un beau parcours, road-book irréprochable, des moyennes judicieuses, affichage des classements rapide et clair (nous n’allons pas sur internet, il faudrait pourtant le faire) et une restauration de bonne qualité.
A  cela il faut ajouter une météo plus clémente que l’année dernière, de belles voitures variées, des concurrents sympas, bref un beau Rallye.

Nous terminons septième à cause d’une seconde étape pas bien bonne : toujours en avance (étalonnage ?). A nous de faire mieux la prochaine fois. Nous avons eu  un peu de chance aussi, nous avons rattrapé trois voitures ne participant pas à la manifestation et elles nous ont laissé passer immédiatement.

Merci à tous, organisateurs, concurrents et photographes.

caloriporsche911gard

Compte-rendu de Louis

Un grand merci à Christian (Calori sur le Forum VHC Passion) qui n’ a pas hésité à partir à 5 h30 du matin le samedi pour 2 heures de route uniquement pour faire des photos et voir les copains.
Nous avons passé un super week-end malgré un temps pas toujours excellent mais nettement moins pire que l’année dernière. Bon on s’y fait. En 5 participations au Gard il n’a fait beau qu’une seule fois.
Quant à nous, après de bons résultats sur les étapes 1 et 2, une touche mal enclenchée à un changement de moyenne dans une ZR de l’étape 3 nous fait rétrograder à la 8ème place. Nous remontons en 6ème position à l’issue de la 4ème étape.
Dimanche, panne (chauffe ) au départ de la 1ère ZR . Après 20 minutes de bricolage nous pouvons repartir avec beaucoup de stress pour nous retrouver bloqués derrière un touriste qui ne veut pas nous laisser passer pendant 2 km et qui tente de me mettre au fossé lorsque je le double en roulant sur le bas côté, il y a des c… partout !  Résultat une 10ème place, somme toute pas trop mal.

calorirallye2gard

Un grand merci à Jean Jacques et à Michel ainsi qu’à toute l’équipe du Gard pour cette belle épreuve qui nous permet de revoir tous les copains: Roméo et Juliette, CM57 qui a eu encore moins de chance que nous car il a dû abandonner pour les mêmes raisons que Gilbert Dalverny (pompe à essence), Tchoupi 13 et Candice, la bande du Lozère, Claude du RTBC 07-26,  Gilles et Teddy et bien d’autres.

Voir le reportage photo sur :

le blog de Romeo et Juliette