Monte Carlo historique 2022

Organisation, bonne humeur et convivialité sont les trois mots qui caractérisent cette sortie du club. Comme aurait dit « Jean-Marie du bois Mon » un récent copain du capitaine Bouveuil : « C’était caffi de monde, y’avait pas une seule Anganche et personne n’a pitanché à mort, y s’est bu quéques cannons mais pas trop, pas de quoi tirer peine, personne à eu la lourde et les ébariaules».

Redevenons sérieux. Tout à commencé par le montage du barnum au bord de la route sans oublier de poser les banderoles au nom du club, ensuite un petit coup de main à Hugues pour installer les bases de l’organisation du repas. Notre président (du club) est arrivé peu après en limousine officielle, il a beaucoup serré des mains et fait le relationnel lié à son rang. Dix minutes après ces bases de l’organisation posées, les premières odeurs agréables montaient aux narines. A tel point qu’une marmite posée à coté d’un poteau a attiré pas mal de monde, mais Chrystelle veillait au grain, une louche à la main, c’est elle qui officiait. Le vin chaud préparé par Louis était le bien venu, et en plus il était bon. Certains étrangers au club y sont même allés de « c’est combien le verre de vin chaud ». On aurait pu faire des affaires je vous dis !! Les dames assises à l’abri surveillaient les bouteilles alignées sur la table, plus pour très longtemps (les bouteilles). Il y en a un qui n’a pas vu passer toutes les voitures, c’est Hugues. Au début on a cru qu’il réparait un truc cassé dans le coffre de sa voiture, mais non, il préparait la soupe aux choux. Et je ne vous dis qu’une chose elle était bonne, tous les ingrédients y étaient. Au moment de servir il y avait foule, mais comme Chrytelle avait troqué sa louche contre un couteau, il n’y a pas eu panique, chacun a pu remplir son assiette et faire « rebelote » suivant l’envie. Il ne faut pas oublier de citer Francis Barnéoud accompagnés de saucissons de pays pour l’apéritif et Pierre boudet et ses tablettes de chocolats (pas celles au niveau de ses abdos). Il fallait bien sûr quelques voitures pour justifier de cette sortie. Il y en a eu, et des belles dont certaines nous ont gratifié d’un beau passage. Mais je pense que celles qui passaient lentement avaient reniflé les odeurs et qui sait, l’an prochain, Joanny aura de la concurrence pour ses tartes aux pommes, les concurrents s’arrêteront au pont pour la soupe aux choux.

En conclusion une super journée, qui n’a laissé que de bons souvenirs, merci à tous ceux qui ont mis la main à la pate et à ceux qui ont pu venir et bien sur merci au club dont les finances permettent de telles organisations. A quand la prochaine ?

La Ronde des Balcons les 30 Avril et 1 Mai 2022 – St Just St Rambert, Loire

Deux possibilités : Régularité ou Navigation, 370 kilomètres sur deux jours          entre : Loire et Haute-Loire. Départ : St Just St Rambert 42170.     Troisième manche du THRF 2022

A ce jour de nombreuses incertitudes « planent » sur nos organisations, nouveaux variants nouvelles contraintes (!! heureusement la télé nous informe !!) nous allons faire le maximum pour garder ; la date, notre organisation ainsi que la convivialité nécessaire, nous pensons que vous êtes impatients de sortir vos voitures. En 2021 nous avons changé la commune d’accueil pour bénéficier d’infrastructures mieux adaptées, nous disposons d’une salle beaucoup plus grande, ceci nous permettra de respecter la distanciation si besoin. Pour 2022, samedi cap sur la Haute-Loire, vous roulerez sur les routes du sport auto régional et national. Le dimanche nous resterons dans le Forez, et les Gorges de la Loire, avec une pause « fin de manifestation » à L’ETRAT centre d’entrainement de l’ASSE. Une petite épreuve ludique hors classement ; fera l’objet d’un challenge séparé ? Il va de soi que nos qualités d’accueil et de convivialité, image de marque de notre organisation, seront les maitres mots du week-end. Nous limitons le nombre de participants à 60 pour garder la qualité d’accueil, et la gestion des éventuelles normes…Nous prendrons les premiers engagements arrivés, nous ferons si besoin une liste d’attente.

Deux catégories : Tous les équipages, 60 maxi, seront sur le même parcours avec des variantes entre les deux catégories.  Les départs se feront de minute en minute. Le parcours de 370 Kilomètres avec 230 km de ZR pour la catégorie Regul. Très souvent les départs de ZR seront des TIP pour la catégorie Expert. Découpé en 4 étapes, nous en prévoyons une le Samedi matin, deux le samedi après-midi, pas d’étape de nuit, une le dimanche matin, suivie du Challenge Christian Audras.

Prestations : Pour un équipage de deux personnes, accueil le samedi 30 Avril à compter de 8 heures : café viennoiseries, repas de midi à Bellevue-la-Montagne 43, repas du soir servi par un traiteur local à la salle de l’Embarcadére à St Just St Rambert, petit déjeuner du dimanche matin et repas de clôture, collations de produits régionaux sur le parcours, cadeaux souvenirs, plaques commémoratives, les road books et l’assurance RC manifestation. Le prix de 285€, avant le 10-02-2022 après 300€, pour un équipage ; ne prend pas en compte l’hébergement. Nouveau, nous avons passé un accord avec un groupe Hôtelier local, nous pouvons vous proposer une formule optionnelle avec hébergement ou vous faire bénéficier de nos tarifs préférentiels (faite votre choix si vous avez le besoin)

Régularité : road book simple et précis au mètre dans les ZR, pas de prise de tête (pas de fléchés allemand), les contrôles de temps de passage se feront par balises et transpondeurs (chronopist) : en h :mn :  et 10 de sec, les départs de ZR se feront à l’« autostart » pas de CP à relever,  uniquement des CP humains…… Nous prévoyons une variante Tourisme : pour les équipages (5 ou 6 maxi) qui ne souhaitent pas réguler ni faire de la navigation compliquée. Ils auront le même road book que les réguls et devront respecter 2 à 3 TIP par étape pour éviter les regroupements, par contre ils devront noter des CP (formule idéale pour débutants). Merci de bien le préciser lors de la demande d’engagement, nous vous ferons partir derrière les réguls.

Expert :  Quatre zones de régularité, des TIP à la minute, par contre des CP à relever. Le road book sera en fléché métré, non métré, allemand, texte et carto, carte tracée ou à tracer et autres… Il y en aura pour toutes les sensibilités. Il sera important de bien vérifier les règles de circulation indiquées dans le document « Info Ronde » sur notre site.

Information : Nous avons déposé en Décembre 2021 nos demandes d’autorisation sur les sites « manifestations sportives » des préfectures de la Loire et de la Haute-Loire, certains aménagements ou modifications pourront nous être imposés. Tous les documents sont disponibles à la suite de cet présentation. Nous allons faire le maximum pour vous tenir informé de l’évolution du dossier.

Rendez-vous le 30 Avril 2022 à St Just St Rambert.

Plus de renseignements :  contact@teamdesbalcons.com  ou 06 07 04 82 82

Règlement Ronde des balcons 2022

Informations Ronde des Balcons 2022

Engagements 2022

Prise 12 V pour le véhicule

2ème Randonnée automnale

Nous avons décidé de lancer une nouvelle édition, elle se déroule ce dimanche 17 octobre 2021. Nous gardons le même principe qu’en 2020 en conservant les mêmes lieux de départ et d’arrivée, le restaurant « l’Hôtel des Voyageurs » à Lalouvesc avait donné toute satisfaction et nous avait suivi dans des moments plein d’incertitudes, nous nous devions de « renvoyer l’ascenseur ».

Les contraintes sanitaires en vigueur nous obligent à vous demander de nous fournir un pass sanitaire valable le jour de la manifestation. Pour faciliter l’organisation, vous devez nous envoyer par mail votre QR code attestant de votre vaccination ou le cas échéant nous présenter un test PCR valable le jour de la randonnée.

Dimanche matin

Accueil à 7h30 à la base de loisirs de Saint Just/Saint Rambert (idem à l’an dernier), collation de bienvenue. Le briefing est à 8h pour rappeler les règle de sécurité et répondre à vos questions. Le départ première voiture est à 8h 15 et ensuite de minute en minute pour un parcours inédit d’environ 150 kms qui vous fera traverser les départements de la Loire, Haute Loire et Ardèche. Vous allez emprunter des routes mythiques qui ont participé à la légende du sport automobile régional tout en appréciant les beautés des paysages d’automne. Le road book emmènera les participants à La Louvesc par une route entièrement différente à celle de 2020. L’itinéraire sera entrecoupé de pauses. Le déroulement de la randonnée se fera dans la continuité de la première édition.

L’accueil dans cette localité sera identique, parking réservé et déjeuner pris au restaurant des voyageurs (qui avait donné satisfaction).

Dimanche Après-Midi

Le retour de plus ou moins 90 Km vous fera rejoindre votre point de départ à la base de loisirs. Nous espérons cette année que les contraintes sanitaires nous permettrons de terminer d’une manière conviviale correspondant à l’image de notre club.

Notre dossier a été déposé dans les préfectures des trois départements traversés et validé. Vous pourrez prendre connaissance sur un tableau à l’accueil, des récépissés de déclaration dans les trois départements (42 ; 43 ; 07) ainsi que les arrêtés municipaux de privatisation des parkings et de l’attestation RC couvrant la manifestation.

La Randonnée Automnale n’est pas une manifestation sportive, vous devez respecter impérativement le code de la route et les autres usagers.

Tous les documents pour participer sont téléchargeables à partir des liens en bas de page.

Bulletin d’engagement-Randonnée automnale – 2021

Parcours-Horaires-Randonnée Automnale-2021.pdf

Plan pour venir à la Randonnée Automnale-2021.pdf

Actualisation Liste des participants à la Randonnée Automnale-2021.pdf

Agrément FFVE et règlement de la « Randonnée Automnale 2021 »

Ronde de la Trévaresse – 2 et 3 novembre 2019 – Lambesc (Bouches-du-Rhône)

En s’inscrivant à la Ronde de la Trevaresse, les 6 équipages du Team des Balcons s’imaginaient rouler sous le soleil : c’était le sud ! Raté !

La météo de ce week-end des 2 et 3 novembre était aussi mauvaise que dans la Loire. Quelques rares éclaircies nous ont permis d’admirer le géant de Provence, les Alpilles et l’étang de Berre en parcourant les splendides petites routes comme les organisateurs savent nous proposer.

Au cours de la ZR 5, le déluge s’est abattu sur les capots de nos vieilles dames et il a été difficile pour nombre d’entre nous de tenir la moyenne … ou bien  était-ce la dégustation à la cave de Baume de Venise qui perturbait les pilotes ? Plaisanterie! Comme leurs copilotes, ils ont regretté de devoir être raisonnables avec de si bons crus dans leur verre.

Pour deux équipages, les ennuis techniques les ont empêchés de défendre leurs chances au classement. Un équipage a eu la joie de monter sur la troisième marche du podium (c’était le premier).

Chacun a apprécié l’organisation : road-book de navigation clair et précis, sans piège, des temps calculés pour ne stresser, ni pilotes ni copilotes, mais sans temps mort. Le repas du samedi soir était excellent, moins ceux du samedi et dimanche midi donc pas d’excès.

Prêts à s’inscrire l’année prochaine … Les organisateurs nous ont promis le soleil…

Classement

Classement Final

Compte-rendu sur News classicracing

https://www.newsclassicracing.com/Ronde-de-la-Trevaresse-2019?var_mode=calcul&fbclid=IwAR1hTDzO3PeP-cfVhalIthhehNdDMRaYjaEi5qZOmOoFKt_Xy39iMqteyC4

Compte-rendu de Rémi Saumont

22iè Ronde de la Trévaresse, 2 & 3 novembre 2019…

Rallye 4 roues pour une action

Dimanche 23 juin 2019 nous prenons le départ de cette épreuve qui est organisée tous les 2 ans au départ de ST GALMIER par le ROTARY Club
Après le briefing la 1ère voiture part à 8h30 pour les monts du Forez et le Livradois
55 voitures au départ, un road-book en fléché métré, 3 cartes à tracer à l’aide de calques à reporter et 4 épreuves de régularité pour 228km
Au départ de l’étape 1 on nous donne la 1ère ainsi que la seconde moyenne car il y a un changement dans la ZR1, le tout pour l’ensemble de l’étape. Comme il n’y a pas de zone d’étalonnage nous sommes obligés de nous recaler sans arrêt. Direction Sury puis Margerie où débute la carto. Tout va bien car nous passons en partie sur les routes de la Ronde des Balcons. Je découvre une route que je ne connaissais pas qui arrive sous Chazelle sur Lavieu. Au 1er CP les contrôleurs nous indiquent que nous sommes seulement les 5ème à passer alors que nous avons le N° 21, il y a des perdus !
Nous arrivons au départ de la ZR1 à la sortie de ST ANTHEME en direction du col des Supeyres avec seulement 2 minutes d’avance juste le temps de réfléchir et de partir en manuel. Connaissant la route, il n’y a pas de changement de direction, l’arrivée de la ZR étant vers l’auberge du Coq Noir. Marie Pierre a le temps de faire les calculs des partiels pour se recaler car le road-book n’indique que les totaux. Arrivée à Valcivière pour une pause de 30 minutes
Au départ de l’étape 2 pas de moyenne juste le temps pour l’étape. Tout en roulant nous calculons la moyenne et le temps qu’il nous faut pour prendre le départ de la ZR2 au bon moment qui se trouve à Bertignat et qui passe par Granval et St Amant Roche Savine pour arriver au col de la Balance. 7 km après, début de la seconde carto. Sur le tracé tout parait simple mais sur le terrain il y a une multitude de petites routes qui n’apparaissent pas sur la carte, nous hésitons plusieurs fois mais nous trouvons tous les CP qui sont uniquement humains et un tracteur ( normal !!!) nous retarde et nous pointons avec 2 minutes de retard au CH de Chaumont le Bourg pour la pause déjeuner au restaurant Le Prieuré pour un repas très correct.
Départ étape 3 avec une nouvelle moyenne pour toute l’étape (44.533) début de carto au bout de 1.1km pour une arrivée à Eglisolles par une série de petites routes avec quelques pièges. Nous trouvons à nouveau tous les CP et sommes suivis comme notre ombre par une BMW que nous avons rattrapée et qui semblait bien perdue. La chaleur est accablante et nous sommes obligés de rouler avec le chauffage à fond car l’aiguille du mano s’approche de plus en plus du rouge… Départ ZR3 à La Chaulme en direction de La Chapelle en Lafaye puis nouvelle ZR à Montarcher pour une arrivée à Marols. Ensuite navigation pas trop compliquée pour une pause de 20 minutes à Chambles
Départ de l’étape 4 avec quelques pièges de navigation pour une arrivée à Chazelle sur Lyon où nous pointons bêtement avec 1 minute de retard nous étant perdus dans les petites rues de la ville
Un petit gymkhana sur la place pour finir mais qui compte pour un classement annexe
Au final nous remportons pour la seconde fois cette épreuve.

18ème Pays de Lozère Historique – 15 et 16 juin 2019, Aumont Aubrac

Nous arrivons à AUMONT AUBRAC vendredi 14 juin en début d’après- midi, le temps est pluvieux et il ne fait pas très chaud.
Les membres du Team des Balcons se retrouvent sur le parking avant d’aller aux vérifications administratives et techniques qui ont lieu heureusement sous la halle de la foire suite aux averses.

À 19h30 nous attaquons notre traditionnel casse- croûte commun bien à l’abri. (Chappy nous a gentiment laissé nous installer dans la salle des fêtes)

Le Team des Balcons représente 10% du plateau à savoir :

Hugues et Christiane avec la MGB

Christian et Monique avec l’Alfa

Philippe et Nathalie avec la BMW 1602 (ils nous offrent l’apéro car ils ont hérité de la fameuse coupe des derniers du club)

Laurent et Christelle (les futurs héritiers !!!) avec la 104ZS

Pierre et Gérard avec la Porche 911

Michel et Nicolas avec la Porche 944

Robert et Florence avec la 205 GTI

Didier et Michel avec la BMW 3.20

Louis et Marie Pierre avec la Rallye 2

Samedi matin, étalonnage puis ZR d’essai où personnellement nous passons avec une seconde d’avance
Ensuite ZR 1 et 2 où tout se passe bien et nous arrivons au repas de Fau de Peyres sous un gros orage

Retour sur Aumont toujours sous l’orage, j’en profite pour retourner étalonner car nous sommes toujours en avance mais à l’issue rien de probant, 1 tour de roue soit 1,70m sur 4 km

Ensuite ZR 3 remportée par Laurent et Christelle, pour nous une erreur au hameau du Montet qui aurait pu nous coûter cher, Marie a zappé « garder la droite » et évidemment je prends la route de gauche qui traverse la ferme et qui rejoint le parcours un peu plus loin, heureusement il n’y avait pas de balise mais nos distances deviennent fausses et nos changements de moyennes aussi. Nous prenons 30pts – notre plus mauvais score.

ZR 4 sans problème, ZR 5 avec un « suivre D2 » qui piège pas mal de monde dont Hugues, Christian, et surtout Laurent et Christelle ensuite ZR 6 et pause à Rieutort de Randan

Au départ de l’étape 3 tout de suite ZR 7 où nous trouvons de la grêle sur la route, deux traces c’est l’hiver !!!! Pas trop de problème sur les ZR 8,9 et 10 puis nouvelle pause à St Alban en Limagnole avec encore des toilettes pour les dames. Robert et Florence sont désabusés, leur trip donnant des indications surprenantes.

Au départ de l’étape 4, la ZR 11 en multi-moyenne, Chappy a contré les nouveaux appareils en ne permettant pas les recalages et en laissant 1 minute entre la remise des feuilles et le départ. Christian, Pierre et nous s’en sortons pas mal car nous sommes dans les 10 avec une dizaine de points en 5 prises de temps.

Nous rentrons sur Aumont après la ZR 12 qui se déroule sans soucis sauf pour Christian et Laurent qui loupe une balise, plusieurs voitures sont dans ce cas.

Un peu de navigation pour arriver avec un CP pince heureusement annulé car nous ne le voyons pas, il est tombé, je fais la réflexion : pourquoi ce décroché ?

Dimanche matin, à 7h le toit de la Rallye 2 est couvert de glace.
Michel pointe à la 4eme place, Didier à la 7eme et nous à la 8eme j’essaie de lui mettre la pression car on est séparé de 7 à 8 pts et tout le samedi il m’a taquiné au départ des ZR avec des petits coups de klaxon.

La ZR 13 se passe sans soucis.

Sur la ZR 14 je pense être pas trop mal mais sur les 3 dernières prises de temps nous sommes en avance et prenons 22pts. Sur la ZR 15 les changements de moyennes se font aux panneaux ce qui met un peu de stress sauf pour Monique qui oublie de changer.

Cette ZR sera fatale à l’équipage Pellegrin, en tête tout le rallye et qui finira 7eme suite à une fausse manipulation du trip.

A l’arrivée Michel et Nicolas remontent à la 2ème place, Didier et Michel sont 7ème, nous reculons à la 9ème place Philippe et Nathalie 20ème , Pierre et Gérard 22ème , Hugues et Christiane 26ème , Robert et Florence 44ème , Christian et Monique 45ème et Laurent et Christelle 54ème les heureux héritiers d’une belle coupe !!!!

Pour résumer une épreuve très bien organisée avec un peu de navigation et fléché allemand, des commissaires très présents, de belles routes assez larges permettant de dépasser, très peu de tracteurs (ma hantise), dû au mauvais temps du samedi), un repas et une remise des prix fait en 2 heures avec une ambiance comme on l’aime et une nouvelle coupe pour le Team des Balcons.

Classement

 

 

Raid Europe – Asie – Route de la Soie 2019

Par notre « envoyé spécial »  Jean-Claude LAMORLETTE

Raid Asie Centrale (22 mai 2019)

Nouveau défi avec ce raid à travers l’Asie Centrale et la Route de la Soie. Ce sera le troisième pour moi après Paris-Moscou-Pékin il y a quatre ans, aux côtés de Bob Neyret, et le Trophée des Andes, il y a deux ans.  Pour l’occasion pas d’agence, ni d’encadrement, c’est une initiative privée due à deux baroudeurs, Pierre-Yves Maisonneuve et Jean Carret que j’ai rencontré en Amérique du Sud.

Ils ont acheté, chacun, une Peugeot 505 SR pour nous permettre d’affronter les 14 500 kms en cinq semaines à travers treize pays que nous allons découvrir.

Au programme, départ de Lyon, Italie, Slovénie, Croatie, Serbie, Bulgarie, Turquie, Géorgie, Russie, Kazakhstan, Ouzbékistan, Turkménistan, Iran et retour par la Turquie, la Grèce et l’Italie. En fait nous serons cinq à partir avec Jean-Paul Lamy – un ami de Pierre-Yves qui a déjà beaucoup voyagé avec lui – et Maguy Colly, la compagne de Jean.

Un départ un peu palpitant puisque nous avons eu les passeports avec le visa russe avec un jour de retard par rapport à notre planning prévu. Et pour rattraper ce retard nous avons avons roulé toute la nuit en enchaînant les deux premières étapes : LyonLjubljana en Slovénie, puis LjubljanaBelgrade en Serbie. Soit 1500 kms en 20 heures ! Un vrai rallye !!
Le temps de coller la vignette pour les autoroutes slovènes, de découvrir La Gazetta avec l’hommage à Niky Lauda et d’avoir déjà passé quatre frontières, ce soir nous sommes à Belgrade sous un énorme orage. Parfum d’aventure…

Raid Asie Centrale (23 mai 2019)

650 kms aujourd’hui, entre Belgrade et Svilengrad, à la frontière turque que nous passerons demain matin. Surtout de l’autoroute, sauf quand il était encore en construction, ce qui nous a permis de mieux découvrir la Bulgarie que nous avons traversé en grande partie.

C’est là, près de Sofia que notre 505 a terminé son… rodage ! Elle a en effet passé le cap des 200 000 kms !!! Très confortable, elle marche comme une horloge et nous nous relayons à son volant en la ménageant comme si elle était notre grand-mère.

Un peu plus loin, en bordure de route quelle n’a pas été notre surprise de voir Marine Le Pen sur une affiche 4×3 serrant la main de son homologue bulgare.

A t-elle fait ce déplacement pour glaner quelques voies supplémentaires ?

Notre parcours s’est terminé en longeant la rivière La Maritza chère à Sylvie Vartan, originaire de ce beau pays.

Demain matin, donc, passage en Turquie où nous resterons trois jours avant d’atteindre la Géorgie.

Raid Asie centrale (24 mai 2019)

Après avoir admiré une fois de plus le pont sur La Maritza, il restait environ 200 kms pour atteindre la Turquie. A l’approche de la frontière, très longue file de camions et pour les voitures, il a fallu patienter environ deux heures pour passer la douane de Kapikule.

Puis nous avons fait une petite halte à Edvine, afin de changer un peu de monnaie (1 Euro = 6,2 Livre turque), pour voir la première grande mosquée et le marché, avant de reprendre l’autoroute vers Istanbul, la mégalopole réputée pour ses monstrueux embouteillages.

En changeant de direction vers le Nord nous sommes passés sur un tout nouveau pont au dessus du Bosphore qui nous a permis d’éviter, en partie, cette grande ville.

Et ça y est, nous avons par la même occasion changé de continent. Au revoir l’Europe, nous voilà en Asie ! Ce soir, après 60 kms le long de la côte, nous sommes à Agva, un gros village au bord de la Mer Noire avant de poursuivre notre périple, demain, plein Est.

 

Raid Asie centrale (26 mai 2019)

Catastrophe !! Fin de l’aventure, fin du rêve !

Hier matin, à une vingtaine de kilomètres de notre hôtel, sur la petite route qui longeait la Mer Noire, alors que nous poursuivions notre parcours vers l’Est de la Turquie, un 4×4 a percuté notre 505. Route glissante, sous la pluie, bas d’une descente, le 4×4 a perdu l’adhérence et nous a tapé en pleine gauche. Pierre-Yves qui conduisait a donné un coup de volant à droite, mais la 505 a été véritablement laminée, côté gauche.

A part quelques coupures de verre, pas de mal. Merci seigneur ! Après vérifications à l’hôpital le plus proche de Kandira et constat de gendarmerie où le conducteur du 4×4 a reconnu pleinement ses tords, constat qui a duré quelques heures car il fallu attendre un traducteur, nous attendons maintenant notre rapatriement par Europe Assistance, d’Istanbul à Lyon.

Jean et Maguy vont rentrer par la route, via la Grèce et l’Italie.

Tous les cinq nous n’avons qu’une idée : poursuivre ce raid. Ce sera sans les youngtimers. Nous pensons rejoindre Samarcande par avion, le 8 Juin, pour respecter nos réservations, louer des autos sur place afin de poursuivre le périple à travers l’Ouzbékistan, le Turkménistan et l’Iran – la partie la plus intéressante de notre raid.

A bientôt pour de nouvelles aventures. Le rêve continue !!!

*

Raid Asie centrale (9 juin 2019)

La – grosse – déception passée, après notre accident en Turquie le 25 mai dernier, nous sommes rentrés en France pour effacer ce mauvais moment. Pierre-Yves et Jean qui avaient consacré plus de quatre mois à préparer ce raid ont tout réorganisé pour le poursuivre avec des voitures de location.

Et nous voilà à Samarcande en Ouzbékistan, après un vol de sept heures depuis Roissy via une escale avec plus de trois heure d’attente, à Istanbul.

Toute cette partie du monde à été le théâtre de multiples guerres de reconquêtes au fil des siècles, avant de devenir un axe important pour le commerce de la Chine à la Méditerranée. Si bien que Samarcande a été une plate forme importante de cette Route de la Soie. Elle a aujourd’hui 500 000 habitants, à 725 m d’altitude. C’est la 3e ville du pays, jumelée avec Lyon. On y circule à travers de larges avenues bordées d’arbres et de jardins.

Chevrolet est de loin omniprésent avec 80% de ses autos dans les rues, petits modèles et moyenne gamme comme celles que nous avons loué. Et elles sont en majorité blanches car c’est une région où il fait facilement 40 à 45° l’été.

Une vingtaines de monuments, mosquées, mausolées ou autres médersas sont visibles et, hier, déjà avec Gulnoz, une charmante guide Ouzbeke qui parle parfaitement le Français nous avons commencé à découvrir le plus important, la place centrale de Registan, bordée de trois Médersa (universités théologiques musulmanes) construites entre le 15e et le 17e siècle, ornées de faïences. Une place où l’on a vue pas moins de trois mariages. C’est la fin du ramadan et tout le monde a l’air très gai !!!

Demain nous restons encore à Samarcande, histoire de se mettre en forme pour la suite du programme….

Raid Asie centrale (10 juin 2019)

Seconde journée de visite, avec une matinée accompagnée par Gulnoz, notre guide. On a enchainé les sites historiques comme le Gour Emir, la tombe imposante de Timou, plus connu sous le nom de Tamerlan. Redoutable chef de guerre, il fit régner la terreur en bâtissant un immense empire à travers toute l’Asie centrale. Les artisans ont été déportés à Samarcande et il se montra un grand protecteur des arts et des lettres de cette ville. C’est ainsi qu’il fit construire la mosquée Bibi-Kan, du nom de sa première de ses dix huit épouses. Haute de 44 mètres elle peut accueillir 12 000 personnes ! On peut y voir à l’intérieur de magnifiques décors en papier mâché recouverts de feuilles d’or. Son immense statue trône en bonne place dans un rond point. Ses quatre premiers fils poursuivirent cette dynastie des Timourides avant d’être écrasés par les Ouzbeks puis par le grand conquérant mongol, Gengis Khan, et enfin par les Russes, à la fin du 19e siècle.

De l’Ouzbékistan ils en firent une république soviétique en 1924 jusqu’à ce que cet état devienne indépendant en août 1991. Ce qui explique les grandes avenues bordées d’immeubles de cette époque. Un état qui s’ouvre à fond au tourisme (on a d’ailleurs rencontré plusieurs groupes de Français) mais où l’inflation est de l’ordre de 37% et où la monnaie est largement dévaluée. Pour un Euro on a 9542 UZS (Sum Ouzbeks) et pour 100 Euros on est presque millionnaire : 954 257 UZS ! Ici la vie n’est pas chère pour nous. On peut dormir pour 40 Euros la nuit dans un grand hôtel et manger pour 8 Euros, un bon repas.

Demain nous poursuivons notre périple vers Boukhana à 300 kms, ce qui nous laissera le temps de découvrir la campagne Ouzbèque…

 

Raid Asie centrale (11 juin 2019)

Avant de rejoindre Boukhara, nous avons fait un tour du marché de Samarcande ouvert six jours sur sept, du lever au coucher du soleil.

On y trouve fruits, légumes, pain, viande, poissons et l’absence de… réfrigérateurs !

L’occasion d’acheter des cerises et abricots en pleine saison. Amusant, chaque vendeur a dans les mains des liasses de billets, étant donné la faible valeur de la monnaie !

Pour terminer nous sommes allés voir quelques monuments, après le repas du soir. Des éclairages de toute beauté !


La route pour Boukhara, il faut s’y faire ! Il y a tout d’abord très peu de panneaux de signalisation, aucun nom et numéros de rue, pas de limitation de vitesse, pas d’autoroutes ni de péages, simplement des doubles voies où l’on peut trouver des vélos, des tracteurs et quelques vieilles Lada bien fatiguées. De temps en temps un poste de police où l’on passe au pas. C’est pour ainsi dire la jungle !! Les camions roulent à gauche car cette partie de route est meilleure. Il faut donc les doubler par la droite, une habitude pour les au